Sans fumée, sans tabac, maman et bébé se portent mieux !

Arreter de fumer Femme enceinte grossesse

Avant la grossesse, fumer n’est pas conseillé.
Le tabac entraîne une baisse de la fertilité. Le taux de fécondité chez la femme fumant quotidiennement 20 cigarettes n’est que de 8 % contre 22 % chez les non-fumeuses.

Pendant les périodes de contraception Tabac et pilule forment un dangereux cocktail. Les femmes qui fument et prennent la pilule sont beaucoup plus exposées aux risques cardio-vasculaires. La cigarette entraîne la diminution des œstrogènes (hormones féminines) et peut avancer l’âge de la ménopause.

Le tabagisme a des conséquences néfastes avant, pendant et après la grossesse.

Durant la grossesse
– Le risque de grossesse extra-utérine est triplé pour une femme fumant 20 cigarettes.
– Le tabagisme passif entraîne également un risque de fausse couche.
– En cas de tabagisme maternel, le risque d’accouchement prématuré est multiplié par 2, tout comme le risque de rupture prématurée des membranes.
Le poids moyen d’un nouveau-né de mère fumeuse est en moyenne 300 g inférieur. De plus, le retard de croissance intra-utérine est deux à trois fois plus fréquent.

Un risque accru de complications à l’accouchement
Une étude américaine a révélé que le tabagisme entraînait des mutations génétiques in-utero. Les futures mères exposées à la fumée de cigarette (actives ou passives) mettent au monde des nouveau-nés plus fréquemment sujets à des «défaillances» génétiques de leurs cellules immunitaires.
.

Femme enceinte les risques liés au tabac et comment arrêter de fumer
Femme enceinte les risques liés au tabac et comment arrêter de fumer

Un risque accru du syndrome de la mort subite du nourrisson
La nicotine, le monoxyde de carbone et d’autres substances nocives contenues dans la cigarette franchissent la barrière placentaire… Ce qui peut entraîner une réduction de l’apport en oxygène de l’enfant. Les risques de mort subite sont multipliés :
– par 4 si la mère a fumé pendant la grossesse,
– par 3,5 si la mère fume 20 cigarettes par jour après l’accouchement et si le père ne fume pas,
– par 7,5 si les deux parents fument plus de 20 cigarettes par jour.

Un risque sur la santé du bébé et sur ses défenses immunitaires
– Il existe un lien direct entre le nombre de cigarettes fumées et la quantité de nicotine dans le lait. La quantité moyenne quotidienne de lait maternel produite par une fumeuse est de 690 ml contre 960 ml pour une non-fumeuse.
– Les enfants de fumeuses présentent des risques d’infections respiratoires et ORL et aussi des risques d’asthme plus élevés.

Une motivation supplémentaire pour arrêter de fumer ! Les femmes enceintes devraient avoir une motivation plus forte pour arrêter le tabac. Pourtant, on constate que 25 % d’entre elles continuent de fumer. Et la moitié des femmes qui parviennent à arrêter la cigarette pendant leur grossesse reprennent après l’accouchement.

Un vrai sevrage tabagique est recommandé avant tout projet de bébé. Pour cela, il existe aujourd’hui des dizaines de solutions. Parmi les méthodes les plus efficaces, citons la méthode HypnoPNL, qui associe la PNL à l’hypnothérapie pour atteindre une efficacité inégalée : plus de 97 % ! Accédez ici à sa présentation détaillée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

consequat. Aenean mattis elit. nec ut vulputate, amet, mi,