Comment se préparer mentalement à passer son permis de conduire sans stress ?

Vous avez passé une vingtaine d’heures à préparer votre examen du permis de conduire. Le jour J est enfin arrivé. Un flux d’émotions et de stress vous submerge. Vous avez le cœur qui bat la chamade, les mains moites, la respiration saccadée… vous avez peur d’oublier ce que vous avez appris, de commettre des erreurs et d’échouer.

Qu’en est-il ? Comment se préparer ? Ne soyez pas comme ses 16 % de jeunes qui ne tentent pas l’examen juste par peur d’échouer.

Le stress et ses manifestations

Il faut distinguer le « bon » stress, qui vous maintient aux aguets (tous vos sens sont en éveil), qui mobilise vos aptitudes intellectuelles (concentration …) et le « mauvais » stress, celui avec la boule au ventre et la gorge nouée, la tête dans les choux. Vous ne savez plus qui, quoi, où, comment… en d’autres termes, vous perdez vos moyens, vous perdez confiance en vous et vos espoirs s’envolent progressivement.

Les émotions (anxiété, tension nerveuse) prennent le dessus et votre raisonnement en est altéré. Être trop inquiet risque de jouer en votre défaveur. Vous risquez de multiplier les erreurs et de rater votre permis.

Quelques notions générales…

La préparation mentale permettra de vous mettre en condition : vous avez appris à conduire, vous savez conduire, vous êtes prêt. Si tel n’était pas le cas, votre moniteur ne vous aurait pas inscrit. Il n’y a pas de secret : plus vous serez préparé, plus vous serez confiant. Plus vous aurez effectué d’heures, plus vous serez à l’aise.

Tous les examinateurs ont conscience que le stress et l’anxiété font partie intégrante de l’épreuve. Ils reconnaissent et différencient les maladresses comme des signes d’angoisse et des comportements à risque.

Des méthodes appropriées…

Ils existent des outils à votre disposition qui facilitent la préparation mentale.

L’hypnose, la sophrologie et la respiration vous libèrent des tensions accumulées et du stress, vous aident à rester positif tout en ayant confiance en vous.

La préparation mentale et l’anticipation : elles consistent en une visualisation et une décomposition de ce que vous voyez, et de ce que vous faites. Il s’agit de revoir les gestes que vous avez faits dans une situation particulière et de les refaire quand l’occasion se présente. Ainsi, vous maîtriserez vos comportements et vos émotions.

La technique de libération émotionnelle permet de se focaliser sur la libération des émotions gênantes et des idées négatives.

La programmation neurolinguistique va assimiler le cerveau à une armoire, avec divers tiroirs. Dans chacun d’entre eux sont rangées vos réactions, différentes situations et expériences. À chaque moment de votre vie, vous faites appel à tel ou tel tiroir. Il s’agit alors de reprogrammer certaines situations. Les événements négatifs vont être revalorisés et positivés. Vous serez ensuite à même d’affronter votre peur.

Toutes ces méthodes vont demander une connaissance de vous-même, afin d’apprivoiser, gérer et maîtriser vos émotions. Elles vont concourir à améliorer votre amour de vous-même et votre confiance en vous. Plus votre estime sera grande, plus vous serez confiant. Après quoi vous serez en mesure de réussir votre examen du permis de conduire.

Pour plus d’astuces sur la préparation à l’examen du permis de conduire, consultez ces articles sur Training Mental et téléchargez dès maintenant votre guide gratuit ici ->

examen du permis de conduire - gestion du stress et des peurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut quis id, ipsum vel, risus. leo. Aliquam Aenean